jeudi 25 juin 2015

Négationnisme: Vincent Reynouard bienôt extradé vers la France?

Mise à jour du 25 janvier 2021: Reynouard bientôt extradé ? 

Le négationniste Vincent Reynouard a été à nouveau condamné le 22 janvier pour contestation de crime contre l’humanité à six mois de prison ferme pour une vidéo publiée en 2019 dans laquelle il nie la réalité de la Shoah. La 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris l'a par défaut. 

Il est en fuite en Grande-Bretagne mais pourrait bientôt être extradé car l'administration britannique refuse de renouveler son droit en séjour.

Son nom apparaît parmi les bénéficiaires d'un don d'une valeur de plus de 500 000 dollars en bitcoins effectué par un informaticien français complotiste juste avant le suicide de ce dernier le 8 décembre 2020. Selon des informations de la presse il a ainsi reçu l'équivalent de 23 000 euros, aux côtés de  dirigeants de l'extrême-droite US impliqués dans l'assaut du Capitole le 6 janvier.  Reynouard a lui-même confirmé à 20 Minutes dimanche 17 janvier avoir reçu « un peu plus de 20.000 euros » d’un donateur dont il prétend qu'il « ignore » l’identité. « Sauf si un soutien me donne des informations sur sa personne, je ne lui en demande jamais », précise-t-il.

Rappelons que les fascistes identitaires français ont également reçu des dons financiers expédiés par le terroriste d'extrême droite Brenton Tarrent qui a commis les attentats de Christchurch et massacré 51 personnes dans les mosquées de cette ville de Nouvelle-Zélande le 15 mars 2019.

Reynouard doit être ramené sur le territoire français afin d'y purger ses condamnations.

Memorial 98  




A suivre les affaires de négationnisme de loin, on pourrait croire qu'en France, celui-ci est durement réprimé. Dans la presse, on apprend en effet le 17 juin que Vincent Reynouard, néo-nazi archi-récidiviste (qui figure sur la photo ci-contre) vient d'être condamné à une année de prison ferme. 

Seulement, Vincent Reynouard est libre et on ne sait où. Tout comme Boris Le Lay, autre néo-nazi condamné il y a quelques semaines, qui parait-il se serait exilé au Japon, d'où il insulte paisiblement et quotidiennement ses cibles par le biais de Twitter.

Surtout, le destin individuel de tel ou tel néo-nazi n'est pas la seule question, la principale étant tout de même la cessation de l'infraction, sans laquelle on voit mal à quoi sert un procès.
Or dés lendemain de l'audience, Reynouard publiait une nouvelle vidéo nommée " Fours crématoires à Auschwitz, la vérité" sur le compte You Tube à son nom. On y voit le négationniste se livrer à une sordide logorrhée filmée dans un four crématoire;  la logorrhée en question parle du "rendement" à Auschwitz qui ne pourrait pas correspondre à ce que les historiens en disent.

Le compte actuel de Reynouard est ouvert depuis depuis cinq mois. Le négationniste n'a même pas cherché à cacher son identité en l'ouvrant, et sur la douzaine de vidéos postées, la plupart des titres sont sans équivoque; ils tombent soit sous le coup de l'incitation à la haine raciale, soit sous le coup de la loi anti-négationnisme. Vincent Reynouard a plus de 4000 abonnés, et You Tube suggère même lorsqu'on va sur sa page, de s'abonner également à d'autres comptes dont celui de Boris Le Lay. La vidéo postée le 18 juin a été vue plus de 10000 fois. Elle est suivie de 496 commentaires dont l'immense majorité émane d'autres néo-nazis. 

Cette vidéo est notamment reprise, avec en exergue les mêmes phrases sur " le rendement à Auschwitz" par le site "La Flamme". Ce site est officiellement enregistré au nom d'Yvan Benedetti, dirigeant de deux organisations dissoutes, l'Oeuvre Française et les Jeunesses Nationalistes. Le site La Flamme est consacré à l'apologie détaillée du néo-nazisme et du fascisme, et l'on y trouve quasi-quotidiennement des récits hagiographiques sur tout ce que l'Europe a porté de militantEs connuEs d'extrême-droite, d'assassins SS ou de milices nazies. Il est enregistré sur Internet en .fr., signifiant ici sa localisation dans le pays.

Chacun sait que les responsables politiques ont les moyens de mettre fin çà tout cela. Ainsi,  ces derniers mois, au moins 36 sites cités comme appartenant à la mouvance terroriste se revendiquant du djihadisme ont été fermés d'office par le gouvernement, et cela sans même qu'il y ait eu comme dans le cas Reynouard, des condamnations judiciaires préalables. You Tube n'a aucun problème à se livrer à la fermeture en temps quasi-réel de toutes les vidéos liées à cette mouvance, diminuant ainsi considérablement leur audience, même si évidemment d'autres comptes sont ouverts. 

Mais concernant le négationnisme, c'est la passivité qui prévaut: elle est flagrante dans le cas de Reynouard. En effet, il ne s'agit pas d'un néo-nazi inconnu, mais d'un individu parfaitement identifié, condamné plusieurs fois. On ne nous fera pas croire que l'existence de son compte You Tube ait pu passer inaperçue , ni d'ailleurs qu'un site comme La Flamme, animé par le dirigeant d'organisations dissoutes, ne soit jamais visionné par les services du Ministère de l'Intérieur. 

Dans ce contexte d'impunité , les procès intentés au négationniste produisent même un effet négatif. Ils le font connaître et sa propagande avec lui sans que les condamnations soient appliquées. Plus grave encore, tout ceci démobilise en ce qui concerne la lutte contre l'antisémitisme. En effet,  beaucoup de personnes sont persuadées que l’État investit une énergie considérable dans cette lutte, que les négationnistes sont réprimés avec une grande vigueur et qu'il n'y a donc nul besoin de prendre les choses en main. 

En réalité, la libre expression de l'antisémitisme et du négationnisme, si elle est formellement punie par la loi est parfaitement possible et est en pleine extension, même lorsqu'il s'agit de propagandistes identifiés et condamnés. 

Faire du bruit sur cette impunité reste donc le seul moyen de construire un rapport de forces qui la fera cesser. Et personne ne le fera à notre place.C'est dans ce cadre que Memorial 98 a organisé une campagne en direction de la banque de Reynouard afin que celle-ci cesse de servir de collectrice de fonds permettant au négationniste de régler ses amendes.


Voir aussi sur Memorial 98, notre article: Faurisson, un procès de pure forme ? 

Mise à jour du 25 juin 2016

Un an après le premier verdict, Reynouard, a été à nouveau et définitivement condamné à un an de prison ferme, le  21 juin 2016, par la cour de cassation de Paris devant laquelle il avait fait appel. Mais il ne purgera pas sa peine car il est toujours "à l'étranger". De plus sa chaîne You Tube est toujours active et déverse sa propagande négationniste et antisémite.

Memorial 98




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.