jeudi 3 septembre 2015

RTL relaye une rumeur raciste et complotiste: la machination d'Olivier Mazerolle

Actualisation du 16 juin :

Mazerolle récidive; il relaye des rumeurs grotesques et alarmistes à propos des supporters de foot.
Ainsi le 14 juin sur RTL il a interpellé le ministre Le Foll en reprenant un photo-montage parodique :
« Sur les images on voit même un homme brandir une pelle, comment tout cela a-t-il pu rentrer dans le stade ? (…) Avec la palpation à l’entrée, on ne devrait pas avoir de fumigène ni de pelle. » 
Mazerolle n'a même pas pris la peine de vérifier cette pseudo-information et se déconsidère une fois de plus après avoir relayé une rumeur raciste contre Myriam El Khomri (voir ci-dessus)

Actualisation 28 avril 2016:

Nouvelle manipulation xénophobe autour de la loi travail: attention il ne s'agit pas ici du contenu réel de la loi et des débats et mobilisations qu'elle entraîne. Il est question  d'une manipulation complotiste  dans la continuité des attaques qui avaient accompagné la nomination de la ministre du Travail (voir ci-dessous). Un message totalement mensonger, qui a beaucoup circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux, affirme que cinq jours fériés chrétiens seraient menacés par la loi travail. L’Ascension, les lundis de Pâques et de Pentecôte, le 15 août ainsi que la Toussaint disparaîtraient, car « ces fêtes traditionnelles sont d’un autre temps et ne correspondent plus au principe de la laïcité ».
On voit bien les intentions racistes du site d’extrême droite Volontaires-France.fr qui a lancé cette rumeur.

Memorial 98

Actualisation du 10 février 2016:

Najat Vallaud-Belkacem s'attaque -à juste titre- aux rumeurs sexistes, racistes, complotistes, qui se répandent à son encontre, notamment à propos de la réforme de l'orthographe.

Au delà du débat (légitime) sur ces modifications conçues par l'Académie française, il s'agit pour la fachosphère de nier la légitimité d'une personne issue de l'immigration à se mêler de ce qui touche à la langue française. C'est un type d'attaque profondément ancrée dans la droite nationaliste et l'extrême-droite françaises. Elles ont déjà été utilisées contre des écrivains d'origine juive accusés d'être "incapables de comprendre l'enracinement de la langue française" et contre Jean Zay, ministre de l’Éducation sous le Front Populaire, harcelé par l'extrême-droite et assassiné par la Milice. On note ici le parallélisme de ce types de campagnes antisémites et xénophobes qui portent aussi sur le nom, prétendument modifié voire dissimulé (voir ci-dessous).

Memorial 98

En plein débat sur les réfugiés et les migrants, la propagande xénophobe ne faiblit pas.
Sur RTL ce matin (jeudi 3 septembre), le nouveau présentateur-vedette de la station, Olivier Mazerolle,  recevait  la fraîchement nommée ministre du Travail, Myriam El Khomri. Et il a attaqué d'emblée avec une question absurde : «Vous êtes marocaine par votre père, ça donne quel trait de caractère ?» .... Puis il passe a une question beaucoup plus perverse :  «Alors vous avez décidé de faire carrière avec votre nom de jeune fille, alors que vous auriez pu vous présenter sous le nom de femme mariée, votre mari est un Bordelais pur sucre, pourquoi, parce que c'est important de montrer qu'en France quand on s'appelle Khomri on peut aussi bien réussir que je sais pas moi, Marceline Dupont ?»

On se demande d'où sort ce patronyme étrange de "Marceline Dupont" ? En fait Mazerolle a simplement recyclé la rumeur d'extrême-droite qui a parcouru le Net lors de la nomination de Najat Vallaud-Belkacem comme ministre de l’Éducation Nationale, en aout 2014. Cette campagne, relayée par les complotistes, prétendait que la ministre s'appelait en réalité Claudine Dupont,  mais utilisait un nom "maghrébin" afin de se faire bien voir des populations d'origine immigrée et de la presse.  

"Claudine Dupont c'est moins vendeur que Najat Vallaud-Belkacem ?", écrivait ainsi un internaute, diffusant une carte d'identité pourtant barrée par le mot "fake" ( factice).

L'information était évidemment toute aussi fausse que la carte d'identité qui était censée l'étayer.
La fausse carte circule depuis 2013 et avait déjà été contredite par le site de référence Hoaxbuster.com. Ironie de l'histoire, l'image relayée par la plupart des faussaires a elle-même été créée pour démonter la rumeur.
La manipulation est d'autant plus vicieuse qu'il y a bien un lien entre le patronyme "Claudine Dupont" et la nouvelle ministre. Il fait allusion à une petite phrase attribuée par Le Point à Ségolène Royal en 2013 et démentie par celle-ci : "Elle s'appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là".

Afin de dissimuler l'origine de son forfait, Mazerolle a simplement remplacé "Claudine" par "Marcelline".
Nous interpellons d'ailleurs RTL sur ce nouveau dérapage à caractère raciste et sexiste de son présentateur -vedette.
On remarquera que les femmes en politique sont particulièrement mises en cause en raison de leurs origines. Myriam El Khomri avait déjà été la cible d'attaques racistes lors de sa première nomination à la politique de la Ville, tout comme Najat Vallaud-Belkacem. Cela a aussi été le cas de Rachida Dati attaquée par Le Pen en raison de sa double nationalité puis d'Eva Joly attaquée en tant qu'étrangère successivement par Marine Le Pen puis par François Fillion.

En colportant une rumeur sexiste, raciste et complotiste, Mazerolle est triplement condamnable. Nous attendons la réaction de la direction de RTL et du CSA.
  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.