samedi 21 mai 2016

Laurent Wauquiez: un facho à la tête de la droite française?

                                     I


Mise à jour du 30 aout 2017:


Wauquiez a donc officialisé  sa candidature à la présidence de LR. Il a annoncé la couleur en proposant " une droite vraiment de droite" c'est à dire "identitaire". C'est la continuité de son orientation (voir ci-dessous), renforcée par son choix de se faire conseiller et coacher par le facho Patrick Buisson. 

On notera que Wauquiez a organisé son meeting de rentrée à Châteaurenard, comme son soutien Sarkozy en 2016, au lendemain de sa machination sur le burkini.

Wauquiez tente aussi de profiter des tensions au sein du FN, avivées au lendemain d' élections présidentielle et législatives qui apparaissent comme un échec personnel de Marine Le Pen.

Marion Maréchal Le Pen, prétendument retirée de la vie politique, a, dès le mois de mai dernier, pris soin d'indiquer à "Valeurs Actuelles" qu'elle se réjouissait d'une éventuelle élection de Wauquiez comme président de LR afin de pouvoir coopérer avec lui:   

"Un profil comme Laurent Wauquiez change la donne.Mais il faut voir ce qu’il fera de ce pouvoir ! Si c’est pour avoir un nouveau Sarkozy, ce n’est pas utile. [...] Ce qui est sûr, c’est que dans le paysage politique actuel à droite, il fait partie de ceux dont les déclarations laissent penser qu’on aurait des choses à se dire et à faire ensemble."

Le succès ou l'échec de Wauquiez représenteront un révélateur de la situation au sein du principal parti de la droite française. La tension y est déjà à son comble puisque Valérie Pécresse, peu suspecte de gauchisme, évoque la "ligne rouge de la porosité avec le FN".

MEMORIAL 98


Mise à jour du 6 juillet 2017:


Belle action de lycéens et  nouvelle claque pour Wauquiez.

Ils se sont organisés pour faire entendre leur voix à Laurent Wauquiez par voie de presse. Cette quinzaine de lycéens, parmi lesquels plusieurs ont obtenu la mention Très Bien au bac refusent de garder pour eux les 500 euros que le président de région met pourtant à leur disposition.


Ils déclarent :



"En tant que lycéen.ne.s  concerné.e.s par cette « bourse au mérite », nous avons décidé d’agir pour une Région plus juste. Nous refusons d’utiliser cette prime pour un usage personnel, d’autant que cette distribution de fonds publics se fait en parallèle d’un désengagement massif de la Région du secteur associatif, qui se traduit par un recul des services publics d’intérêt général.

Nous considérons que cet argent ne nous revient pas, puisque nous en éprouvons moins le besoin que d’autres. Nous avons ainsi décidé de reverser les 500 euros que vous nous accordez à une association d’intérêt général, en l’occurrence la Fédération régionales des Maisons de jeunes (MJC)"
Bravo à ces jeunes pour leur action.
 MEMORIAL 98




 

Actualisation du 19 décembre 

Nouvelle mobilisation importante pour l'accueil des réfugiés en Haute-Loire. C'est le département de Laurent Wauquiez, maire du Puy en Velay. C'est dans cette ville que plusieurs centaines de manifestants se rassemblés le 18 décembre, à l'occasion de la journée internationale des migrants de l'ONU.


A noter une de ses convergences supplémentaires avec le FN: Il y quelques jours, à son initiative le Conseil régional a installé une immense crèche de Noël dans les locaux du service public, contrairement aux principes de laïcité.

Le FN s’est félicité de cette décision. Au point que le président du groupe frontiste à la région, Christophe Boudot, a proposé une carte d’adhérent du FN à Laurent Wauquiez avant de se lever de son siège et de lui remettre en séance une rose bleue (le logo de Marine Le Pen pour la présidentielle, ndlr). La scène, s’est déroulée jeudi 15 décembre en fin d’après-midi en pleine séance à l’occasion du vote du Budget régional pour 2017.
Le chef local du FN a commenté   : « Compte tenu de vos états de service, vous êtes aujourd’hui prêt à rejoindre le Front national. Allez-y, c’est le moment » 

Memorial 98



 
Actualisation du 1er décembre 2016

La claque du pape à Wauquiez à propos des migrants. 

En recevant le 30 novembre une délégation d'élus de la région ARA dont Wauquiez, François a déclaré publiquement:

" Que la recherche du bien commun qui vous anime vous conduise à écouter plus particulièrement toutes les personnes en situation de précarité, sans oublier les migrants qui ont fui leurs pays à cause de la guerre, de la misère, de la violence. Ainsi, dans l’exercice de vos responsabilités, vous pourrez contribuer à l’édification d’une société plus juste et plus humaine, d’une société accueillante et fraternelle." 
Il s'agit d'une condamnation claire de l'agitation raciste de Wauquiez contre l'accueil (voir ci-dessous) 

L'ancien chef sarkozyste, redevenu filloniste et qui affiche en permanence ses convictions religieuses, est renvoyé à ses haines et à sa démagogie.

MEMORIAL 98

Actualisation du 12 novembre  

Wauquiez dans la lignée de Trump, en rajoute dans les allusions d'extrême-droite à propos des "classes moyennes en révolte" (voir ci-dessous)  Il rattache aussi ce résultat au Brexit. Or dans les 2 cas le racisme constitue un facteur important du résultat, comme indiqué ici et ici .
De la part de celui qui appelle à rejeter les réfugiés, il n'y a guère de surprise.

Voici son communiqué: " Laurent Wauquiez, Président des Républicains, félicite Donald TRUMP et le Parti Républicain pour cette élection et appelle chacun au respect du choix du peuple américain... Il faut tirer les conclusions de ce résultat, quelques mois après le Brexit. En démocratie, lorsque le peuple se sent ignoré et méprisé, il trouve un moyen de se faire entendre. Ce vote est notamment la conséquence d’une révolte des classes moyennes contre une élite dirigeante qui veut imposer ce qu’elles doivent penser. Dans notre pays également, une majorité silencieuse grandissante se sent toujours plus éloignée des orientations données à notre pays. Il y a urgence à redonner un cap à la France. " 

Memorial 98


Actualisation du 23 octobre
                                    Bienvenue aux réfugiés!
 
Malgré le vent et la bruine, quelque 2000 personnes ont gravi le Mont Mézenc (Haute-Loire) ce dimanche 23 octobre pour dire "bienvenue aux réfugié(e)s" et dénoncer la politique anti-migrants de Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le choix du lieu de cette manifestation est significatif puisque le Mézenc est le site traditionnel des rentrées politiques du leader des Républicains.

Christine Chevalier, du Réseau Éducation sans frontière Haute-Loire, a rappelé quelques chiffres sur l'accueil des migrants dans la région. "Notre région doit accueillir 1784 migrants de Calais, soit une personne pour 4347 habitants, a-t-elle ainsi observé. Notre message, c'est de dire 'Bienvenue aux réfugiés !', qu'ils soient de Calais ou d'ailleurs. La France peut les accueillir. C'est une question de volonté, pas d'argent."

«Il nous a semblé d’autant plus important d’investir ce sommet, que le Mont Mézenc domine le plateau du même nom où, durant l’Occupation, en offrant asile et protection à des Juifs en proie aux persécutions, de nombreux habitants s’illustrèrent», peut-on lire sur la page Facebook de «L’Appel du Mézenc».
L’appel souligne que «tout un village» de la région (ndlr: Le Chambon-sur-Lignon, dont la mère de Mr Wauquiez est maire) s’est vu décerner le titre de «Juste parmi les Nations» pour avoir protégé des Juifs pendant la guerre.

Les militants étaient présents ce dimanche au Mont Mézenc à l'appel de plusieurs collectifs dont, la Cimade et la Ligue des droits de l'Homme afin de montrer leur "refus du discours ignoble" tenu en septembre dernier par Laurent Wauquiez, le président de la région. Le 16 septembre, il avait lancé une pétition afin de dire "non à la création de 'jungles' sur l'ensemble du territoire national" 

 
Memorial 98


Actualisation du 7 octobre 
 
Rebondissement: le FN attaque ouvertement le Mémorial d'Izieu et la mémoire de la Shoah

Le chef de file du FN en région Auvergne-Rhône-Alpes Christophe Boudot, tête de liste aux élections régionales, déclare ce 7 octobre que la mémoire de la déportation transmise par le Mémorial des enfants juifs d’Izieu serait trop "politisée" justifiant ainsi que ce Mémorial, voie sa subvention réduite.

Dans l'émission «Face à Face», sur la chaîne Télé Lyon Métropole, ce proche de Bruno Gollnisch (qui a dirigé en 1998 la région avec la droite)  a dit soutenir la décision de Laurent Wauquiez en mai dernier (voir ci-dessous) de couper la moitié des aides régionales distribuées à l'association par la région. 
Mais il l’argumenté ouvertement ainsi :  «Nous, nous l'aurions fait si nous étions au pouvoir. Parce que nous considérons que toutes ces choses mémorielles ne doivent pas être sur-subventionnées, a d'abord indiqué Boudot, avant d'ajouter: «Elle avait un budget très important, trop important à mon avis».
  «Je crois que nous, nous avons toujours voté contre ce genre de subventions, car ça aboutit toujours à une forme de repentance, toujours la même», a-t-il lâché. L'élu régional ajoute: «Je ne suis pas opposé du tout à subventionner la question mémorielle, il en faut. Mais je crois que la Maison d'Izieu était trop politisée, un peu “too much”. On s'en est servi pour faire acte de repentance, toujours».
Nul  besoin de préciser, on comprend que «la repentance» dont il s'agit concerne l'implication de l'État Français du maréchal Pétain dans la déportation massive des Juifs de France pendant la seconde guerre mondiale. 
Le FN garde un souvenir cinglant de ce Mémorial: le 19 juillet 1998, lors d'une cérémonie du souvenir  à Izieu, la regrettée Simone Lagrange, récemment décédée et à laquelle nous rendons hommage, apostropha publiquement le président du conseil régional Rhône-Alpes de l'époque, Charles Millon. Elle lui ordonna de quitter la commémoration, en raison de son alliance avec un parti raciste et négationniste, le Front National.
Boudot  a ensuite publié un message Twitter: «Mal informé sur cette question, j'ai commis une erreur d'appréciation. Je tiens à m'en excuser», a-t-il écrit.
  Boudot a reçu la pré-investiture du FN pour les prochaines élections législatives. Sa déclaration antisémite a lieu 4 jours après l’anniversaire de la promulgation du statut discriminatoire des Juifs par Pétain le 3 octobre 940
De son côté Laurent Wauquiez n'avait pas explicitement invoqué la dimension «politique» de la mémoire transmise à la Maison d'Izieu, mais de prétendues contraintes budgétaires alorsqu’il a multiplié par 40 la subvention aux organisations de chasseurs. Le président de région avait annoncé vouloir couper 40.000 euros de subventions au Mémorial avant de faire partiellement marche-arrière devant le tollé provoqué. 

Vu la proximité croissante de Wauquiez et du FN (voir ci-dessous), il reste à s'interroger sur la signification réelle de l'interprétation antisémite du dirigeant FN. 
Parle-t-il uniquement au nom de son parti ou exprime-t-il aussi les intentions de Wauquiez? 






 Memorial 98 

Actualisation du 27 septembre
  
Encore une claque pour Wauquiez

Dans sa croisade anti-migrants, Wauquiez a choisi d'instrumentaliser la mémoire de "Sœur Emmanuelle" en affirmant que cette dernière (décédée en 2008) aurait approuvé ses positions
L'association Asmae fondée par cette dernière dément vivement cette manipulation et précise:  " ... lorsque ces populations, n’ayant pas le choix, ont pris le risque de l’émigration, le pays dans lequel ils se rendent se doit de les accueillir, de les traiter dignement et de les soutenir dans leurs projets d’intégration. C’était la vision de sœur Emmanuelle et c’est le travail que continue de prôner son association Asmae en France comme à l’international. […] Étant donné sa faible connaissance de sœur Emmanuelle, M. Wauquiez n’est pas autorisé à penser à la place de sœur Emmanuelle..." 


 
Actualisation du 21 septembre 

Wauquiez apostrophé:
 

Jacques Livchine est né en 1943 dans le village héroïque du Chambon sur Lignon. Ses parents y étaient réfugiés. 

Il interpelle publiquement Laurent Wauquiez, maire de la ville voisine du Puy en lui adressant cette lettre:
 

"Monsieur le Président de la Région Rhône Alpes Auvergne, 

Monsieur Laurent Wauquiez

Je voudrais vous rappeler que le village du Chambon sur Lignon en Auvergne est le seul à avoir sa plaque de village des justes au mémorial Yad Vashem de Jérusalem (musée de la Shoah chargé de reconnaître les sauveteurs NDLR).

Je dois ma vie à ce village qui a accepté d’accueillir mes parents pourchassés par le nazisme et le pétainisme. Et vous, dont la mère Éliane est maire de ce village vous refusez d’accueillir dans votre immense Région, 1784 réfugiés ! A lui tout seul, le Chambon a accueilli 5000 réfugiés. 

J ’avoue que je suis à ce point navré que le mot pour qualifier votre attitude est à inventer tant elle est empreinte d’inhumanité, d’égoïsme et de calcul électoral.
 Si la déchéance de nationalité existait, c’est à vous que je l’appliquerais."

Nous saluons cette interpellation.

Memorial 98


Actualisation  du 16 septembre


Laurent Wauquiez, maintenant président du parti Les Républicains en remplacement de Sarkozy, est un des pires démagogues au sein de ce parti, au sein duquel la concurrence est pourtant rude.

La région qu'il préside, Auvergne-Rhône-Alpes, est la 2e plus riche du pays et compte 8 millions d'habitants. Elle devrait accueillir 1.784 migrants sur les 12.000 à répartir en France pour les évacuer de Calais et Paris.
 

"Une folie" qui "va multiplier les Calais un peu partout en France" a-t-il aussitôt hurlé.

Aujourd'hui, il va encore plus loin en demandant ouvertement aux maires de sa région de s'opposer par "tous les moyens"  à ce plan. 
Il a aussi décidé de proposer aux maires une aide juridique de la région pour s'opposer à cet accueil


Poursuivant sa croisade il manipule et salit le terme de "résistants" en l'attribuant à ceux qui refusent l’accueil des migrants et lance une pétition contre l'accueil des migrants.
Wauquiez est directement comptable du développement de la xénophobie et des violences qui en découlent.

Le Secours catholique dénonce les élus qui s'opposent aux centres et vise ouvertement Wauquiez ainsi qu'Estrosi et Pécresse dans une déclaration :
« Des maires, des présidents de région, incitent les élus locaux et la population à s'opposer, par tous les moyens, à la création de ces centres d'accueil. Ils font appel aux sentiments les plus bas pour susciter la peur, le rejet, le repli, le refus de ceux qui fuient la guerre et la violence de leur pays ».

MEMORIAL 98

 

Laurent Wauquiez, nouveau président de région Auvergne-Rhône-Alpe, s'attaque à la mémoire de la Shoah.

Il vient de décider de baisser la subvention régionale  pour la " Maison d’Izieu" (Ain), haut lieu de la mémoire de la persécution des enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale
Nous appelons à signer et à diffuser la pétition qui proteste contre cette réduction de subvention 
  
Une première protestation locale a déjà contraint Wauquiez à limiter la réduction de la subvention, mais celle-ci doit être intégralement rétablie.
  
Wauquiez est connu pour ses opinions ultra-réactionnaires et sa proximité avec le pétainiste Patrick Buisson, lequel grenouille aussi avec Robert Ménard et Marion Maréchal Le Pen


La Maison d’Izieu, dans l’Ain, constitue un mémorial du sort des enfants juifs exterminés en France.
Le 6 avril 1944, Klaus Barbie donnait l’ordre d’y rafler puis déporter les 44 enfants juifs âgés de 4 à 12 ans et leurs sept éducateurs qui y avaient trouvé refuge. 
Ils furent  tous exterminés à Auschwitz, sauf une éducatrice qui survécut. 
Cet épisode tragique symbolise le sort des enfants durant la Shoah. 
On estime généralement qu'un million et demi d'enfants ont été tués durant la Shoah.   


La tragédie d'Izieu continue de résonner dans l'histoire actuelle. Elle représente en effet la preuve de l'implication directe de Klaus Barbie dans cette déportation des enfants. C'est elle qui est à l'origine de sa condamnation à la perpétuité lors de son procès en 1987. Il bénéficiait de la prescription pour ses crimes perpétrés dans le cadre de la lutte contre la Résistance. 

Izieu symbolise aussi le combat contre l'extrême-droite, depuis la période des années 1998-99 durant laquelle le Front National a géré la région Rhône-Alpes en commun avec une partie de la droite.
Ainsi, le 19 juillet 1998, lors d'une cérémonie du souvenir  à Izieu, la regrettée Simone Lagrange, récemment décédée et à laquelle nous rendons hommage, apostropha publiquement le président du conseil régional Rhône-Alpes de l'époque, Charles Millon. Elle lui ordonna de quitter la commémoration, en raison de son alliance avec un parti raciste et négationniste, le Front National. 
Simone Lagrange agissait en tant que présidente régionale de l'Amicale des déportés d'Auschwitz, mais aussi en tant que victime de Klaus Barbie, initiateur de la déportation des enfants réfugiés à Izieu  .
Ce jour-là, devant la stèle qui commémore le sort de 44 enfants et 7 adultes juifs raflés dans ce village et morts pour en 1944 à Auschwitz, Charles Millon fut mis en cause et  conspué.

Il n'est pas question de laisser toucher à la mémoire de ce lieu. 

Memorial 98



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.