mercredi 18 novembre 2015

Eric Zemmour : plusieurs fois condamné et maintenu à l'antenne de RTL




Mise à jour du 24 juin 2017:

  Bonne nouvelle :  nouvelle condamnation pour Eric Zemmour le jeudi 22 juin, à 5 000 euros d'amende pour provocation à la haine après avoir tenu des propos antimusulmans à la télévision. Les faits datent du 6 septembre 2016 : dans l'émission "C à vous", sur France 5, le polémiste avait soutenu que "tous les musulmans, qu'ils le disent ou qu'ils ne le disent pas", considéraient les jihadistes comme de "bons musulmans".
Le tribunal correctionnel de Paris a estimé que ces propos présentaient "une gravité incontestable", "stigmatisant à plusieurs reprises et en des termes particulièrement violents et péremptoires une communauté prise dans son ensemble". 

La direction de RTL est à nouveau mise en cause car elle maintient à l'antenne un récidiviste plusieurs fois condamné (voir ci-dessous)

MEMORIAL 98

Actualisation du 24 novembre  2016

 
Zemmour reprend et officialise la campagne souterraine lancée par l'extrême-droite et une partie de LR  contre Juppé, stigmatisé comme ami des islamistes; sur RTL aujourd'hui il commente: "c'est Ali Juppé qui a perdu la primaire".

 A nouveau la direction de RTL est complice des propos calomnieux de son intervenant raciste et pétainiste



Actualisation 18 novembre 2016
 
Bonne nouvelle: les magistrats de la Cour d'appel ont confirmé la peine de 3000 euros d'amende, prononcée en première instance contre Zemmour  La cour d'appel de Paris a rendu son jugement, ce 17 novembre, dans son procès jugé pour "provocation à la haine envers les musulmans" (voir ci-dessus).  De plus il devra également verser 1000 euros à trois associations, pour leur préjudice moral, et 1 euros à deux autres associations.

Dans la même interview à un journal italien Zemmour avait aussi estimé que l'hypothèse de la déportation des cinq millions de musulmans français, bien que "irréaliste", peut se comparer avec "les cinq ou six millions d'Allemands qui ont dû quitter l'Europe centrale après la guerre" ou avec l'expulsion d’un « million de pieds-noirs » d'Afrique du Nord dans les années 60.  

Memorial 98


Actualisation du 8 octobre 2016

Zemmour escalade dans sa croisade et congratule les assassins terroristes


Dans une interview au mensuel de droite radicale Causeur, parue jeudi 6 octobre, il  appelle à  contraindre les musulmans de France à renoncer à leur liberté religieuse en estimant qu’entre la France et l’islam, "les musulmans doivent choisir"

Puis ils se lance dans une ce qui apparait comme une apologie de Daech et du terrorisme, que d'une part il assimile à l'islam et que d'autre part il oppose à l"incapacité" des non-musulmans à mourir pour leurs croyances. Il s'agit littéralement d'un éloge de la mort et de l'assassinat comme manière d'imposer ses vues et en cela Zemmour se place dans la lignée du fascisme qui érige le massacre comme horizon.    

 "Quelle condescendance ! Moi, je prends l'islam au sérieux, je ne le méprise pas ! dit il . Et je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient, ce dont nous ne sommes plus capables."

"Vous respectez des gens qui roulent en camion sur des enfants ? Qui tuent des journalistes parce qu'ils ont représenté leur prophète ? Vraiment ?" poursuit le journaliste. "Pardon de vous chagriner, mais l'Histoire, c'est ainsi. Des innocents meurent parce qu'ils sont dans le mauvais camp ou au mauvais endroit au mauvais moment", répète Eric Zemmour.

La Société des Journalistes (SDJ) de RTL  a dénoncé une fois de plus  les  propos de Zemmour et sa place au sein de la radio:  "Si ces propos n'ont pas été tenus sur RTL, la SDJ de RTL se sent pourtant concernée au premier chef", a-t-elle réagi, précisant que "sans appartenir à la rédaction de RTL, Eric Zemmour, est chroniqueur sur l'antenne depuis plusieurs années, il est souvent perçu à l'extérieur comme un 'journaliste' ou un 'éditorialiste' de cette radio."
La SDJ de la radio de la rue Bayard rappelle qu'elle a fait part à sa direction "à maintes reprises" de son "malaise". "Elle s'est désolidarisée des propos d'Eric Zemmour et a posé la question de la place qui lui est dévolue sur l'antenne", a-t-elle poursuivi, estimant "de son devoir de faire savoir aux auditeurs de la radio et à l'opinion son aversion pour des propos qui, à ses yeux, portent atteinte à la mémoire des victimes du terrorisme et à la douleur des familles."

Car en effet la direction de RTL est à nouveau interpellée: poursuivra-t-elle son soutien à Zemmour en lui accordant une place à l'antenne?   



Actualisation du 17 décembre 2015 :

 Zemmour à nouveau condamné pour incitation à la haine raciale en raisons de propos contre les musulmans.
Mais celui ne lui coute que 3000 Euros. La direction de RTL est à nouveau mise en cause: continue-t-elle à soutenir Zemmour ?

 Memorial 98


Parmi la vague de vautours qui sévit suite aux attentats du 13 Novembre de Marine Le Pen à Collard et de Morano à Sarkozy, Zemmour tient une place importante en raison de sa visibilité médiatique et de sa capacité à y porter les idées les plus réactionnaires.
Dans sa émission sur RTL du mardi 17 novembre, Zemmour a appelé a bombarder le quartier bruxellois de Molenbeek plutôt que Raqa en Syrie. Pas très surprenant de la part de celui qui a comme fond de commerce le racisme violent, l'islamophobie appuyés sur un pétainisme rance

Il veut ainsi affirmer que la guerre contre tous les musulmans d'ici lui importe beaucoup plus que le sort de la population syrienne ou même l'avenir de Daech.

Zemmour a aussi attaqué ces dernières semaines A. Merkel en agitant le spectre d'un génocide de l'Allemagne submergé sous le flot des migrants. Selon lui "l'Allemagne millénaire" est détruite par le multiculturalisme.

On se souvient de sa tentative de réhabiliter Pétain qui aurait protégé des Juifs de France, alors que les documents montrent abondamment à quel point le chef de Vichy a constamment aggravé les mesures anti-juives qui lui étaient soumises.   

Mais le pire est que RTL soutient Zemmour et prétend qu'il s'agit de " deuxième degré".

La direction de cette radio est ainsi totalement complice de Zemmour, alors même que la société des journalistes de la station s’était formellement désolidarisée de M. Zemmour le 17 décembre dernier. Elle réagissait après ses nouveaux propos diffamatoires sur les musulmans au journal italien Corriere della sera et déclarait : « Ses prises de position, récurrentes à l’antenne et hors antenne, ternissent les valeurs de vivre-ensemble qui ont toujours été défendues par RTL ».
Pour ces mêmes propos, le parquet de Paris a requis début novembre une peine de 10 000 euros d’amende contre Zemmour, poursuivi pour provocation à la haine envers les musulmans. 

A la même époque, la directrice de la rédaction d’i-Télé, Céline Pigalle, avait mis fin à l’émission de débat de  Zemmour avec Nicolas Domenach.

La direction de RTL creuse décidément un  sillon raciste et se joint aux charognards qui attisent les haines suite aux attentats du 13 Novembre. De plus elle récidive dans cette voie. Ainsi le 3 septembre dernier son commentateur-vedette Olivier Mazerolle avait relayé une rumeur raciste contre les ministres Najat Vallaud-Belkacem et Myriam El Khomri comme nous l'avions relevé. Dans ce cas aussi, il n'y avait eu aucune sanction.

La direction de RTL est ainsi partie prenante d'un climat de tension entretenu auprès de ses nombreux auditeurs. Si le CSA ne réagit pas, il sera également complice.   

 MEMORIAL 98


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.