lundi 18 mai 2015

Luc Ferry évoque le génocide vendéen et aide les négationnistes.

 








Mise à jour du 5 avril 2017

Au lendemain du débat des 11 candidats de la présidentielle,  

Luc Ferry manifeste un extrême mépris de classe contre Philippe Poutou, qui a interpellé Marine Le Pen sur la corruption et les affaires de détournement de fonds publics qui la concernent.
 Il explique et justifie  aussi les succès électoraux du FN par la tenue vestimentaire de Poutou, sans formuler la moindre critique à l'égard de ce parti raciste. Il est vrai que son soutien à Poutine et Assad le rapprochent fortement de l'extrême-droite



Actualisation du 1er janvier 2017

Luc Ferry récidive dans la complaisance à l'égard de Poutine et prend son parti contre Obama. Ainsi Poutine est un être "responsable". Nous considérons aussi que Poutine est responsable mais pas dans le même sens: il porte la responsabilité des bombardements d'Alep, du massacre des ses habitants après avoir pratiqué de même en Tchétchénie à Grozny.
 Ce tweet est officiel et a été enregistré mais Ferry l'a ensuite supprimé comme il le fait souvent










Actualisation du 18 décembre 2016

Luc Ferry soutient Fillon et son conseiller Thierry Mariani; il se porte comme eux aux côtés de Bachar EL-Assad.

Il reprend la fable d'un Assad protecteur des Chrétiens alors qu'il  les a toujours opprimés. Peu surprenant de la part de celui qui diffuse des thèse négationnistes ( voir ci-dessous)  

Halte au délire.Si Bashar tombe, c'est Al Qaïda en Syrie, la mort des Chrétiens d'Orient@FrancoisFillon a mille fois raison
https://twitter.com/FerryLuc/status/810418981492367360
MEMORIAL 98

Parmi les différents procédés à visée négationniste, on trouve celui qui consiste à inventer des génocides imaginaires. Il s'agit ainsi de banaliser le terme et d'introduire la notion d'une "histoire officielle" dont il s'agirait de dénoncer les omissions.
Dès les années 1980, l'extrême-droite française se mit donc en tête de désigner la guerre de Vendée comme un "génocide franco-français", une manière policée de dresser une analogie entre République et Troisième Reich. Ainsi Jean-Marie Le Pen, s'exprimant à propos du "détail des chambres à gaz", établissait cette comparaison : "... C'est le sujet qui est important, je crois. J'aurais parlé, même de très loin, du génocide vendéen, personne n'aurait été choqué..."
Depuis 2007 l'extrême-droite a été rejointe sur ce terrain par des députés UMP,  parmi les plus radicaux. Ceux-ci ont déposé à l'Assemblée nationale trois propositions de loi visant à faire reconnaitre un "génocide vendéen". 
L'un de ces "justiciers" est le député Lionnel Luca, qui développe des références positives à la "Garde de Fer", organisation fasciste et antisémite de la Roumanie des années 1930. 

Évidemment on trouve aussi dans ce dossier Philippe de Villiers, metteur en scène du Puy-du-Fou, qui considère qu'"il y a eu un génocide en Vendée"

Le 17 mai 2015,  sur Itélé, Luc Ferry, invité en qualité d'ancien Ministre de l’Éducation Nationale pour débattre de la réforme du collège, a poursuivi dans cette voie et soutenu la thèse d'un génocide vendéen. Il a loué les travaux de Pierre Chaunu, historien mort en 2009 , qui fut aussi animateur sur la radio d'extrême-droite Radio Courtoisie. Or Chaunu, vieux mandarin de la tradition "contre-révolutionnaire ", a été le président du jury de thèse puis le  préfacier du livre de Reynald Secher qui popularisa le concept de  génocide vendéen.


Ainsi, en reprenant la fable du génocide vendéen, cet ancien ministre favorise l'action des vrais négationnistes, ceux qui s'attaquent au génocide des Arméniens, à la Shoah, au génocide des Tutsi du Rwanda.   
 




Memorial 98 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.